Le patrimoine de Breuillet est riche et très varié, contrairement à ce qu'affirme ce guide touristique de 1923.
Édifices religieux ou profanes témoignent en effet d'une tumultueuse histoire : église, temples, cimetières, cheminées, puits... Même les romains, ont laissé des traces. Tout comme le roi Louis Philippe...
NOTRE PATRIMOINE
Amphore
(Breuillet était sur une voie romaine)
Plaque de cheminée datée de la révolution
Plusieurs maisons Breuilletonnes ont de superbes cheminées

Le monument de Breuillet qui retient le plus l'attention, est évidemment la magnifique église romane du XIIème siècle. Elle mérite à elle seule une page complète que vous trouverez en cliquant sur l'image ci-dessous :

Logis de Chalézac: monument funéraire
(daté de 1593) posé sur un puits. Inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1927
Provenant du Logis de La Roche, deux cheminées sculptées de la Renaissance. La première représente le sacrifice d'Abraham.
Les "D" entrelacés sont un hommage à Diane de Poitiers
Le prieuré (ancienne carte postale)
Sur le très beau site "Histoire Passion", vous pouvez lire un article de Freddy Bossy sur l'histoire de Breuillet pendant la Révolution.
À cette même époque, il était guère prudent de critiquer le pouvoir... C'est pourtant ce que fit le ci-devant Pasquier, fermier du prieuré Saint Nicolas de Mornac, dans un cabaret de Plordonnier (commune de Breuillet) : Le récit de cette affaire par Roger Chotard.
------------------------------------ Avant l'Histoire --------------------------------
Entre 1970 et 1986, Jacques Dassié a découvert, grâce à ses photographies aériennes, 15 sites archéologiques sur Breuillet. Vous pouvez les localiser sur une carte et découvrir les plus spectaculaires, à droite. Et si vous souhaitez en apprendre plus sur l'archéologie aérienne, visitez le site de Jacques Dassié.
Les Tombes (près du Logis de Chalézac)
Le Château Vert (près du Fief de La Roche)
Fossile de l'ère secondaire
------------------------------------ Les temples protestants --------------------------------
Temple du Billeau reconstruit à partir de 1854, et démoli vers 1933. Un banc a pu être sauvé. Quant à la bible en pierre, elle a été transportée sur la façade du temple du bourg.
Temple du Bourg, édifié de 1841 à 1847
------------------------ Les cimetières --------------------
Pour en savoir plus sur nos temples :
lire un article de Paul Ghézi
et un extrait de "Mémoire protestante"
Mais aussi ces documents exceptionnels :
un extrait de la Bibliothèque Nationale (1755)
un bail (1910),
un PV d'entrée en jouissance (1906),
un PV d'attribution de biens (1906),
un inventaire (1906)
Cimetière dans la chênaie de Coulonges, site inscrit à l'inventaire historique en 1977
Le cimetière de l'église et ses tombes saintongeaises
Cimetières familiaux protestants, au Billeau (les 3 premiers), au Grallet, à Taupignac.
Pour en savoir plus sur les cimetières protestants et sur la chênaie de Coulonges, lire :
une étude des "Cahiers du Protestantisme" et un article de "Sud Ouest" (1978)

Au temps lointain des persécutions, les Assemblées, comme celle qui se tint à Coulonges en juillet 1750, étaient interdites.
Y participer présentait de grands risques et la clandestinité était de rigueur. Les protestants se reconnaissaient grâce au méreau
Ainsi, un tisserand breuilleton, François Touzineau qui prêchait la Réforme devint un des martyrs huguenots de la Basse-Saintonge.
D'autres, pour échapper à la mort ou aux galères, préféraient l'exil.


La vocation de ces pages n'étant pas strictement historique, nous vous renvoyons pour une information plus complète aux excellents articles de Georgette Moro publiés par "Vivre à Breuillet" à partir de 1986, sous le titre "UN PEU D'HISTOIRE"
mais aussi à une Histoire (sommaire) de Breuillet publiée par le professeur Colle dans l'hebdomadaire Le Littoral